Des zebrafish dans l'espace...

11/06/2018

INNOspace est une initiative lancée en 2013 par l'Administration spatiale du Centre aérospatial allemand (DLR).

L'INNOspace masters 2018 s'adressait aux entreprises, aux startups, aux universités et aux institutions de recherche non universitaires du monde entier. En tout, 125 participants de 18 pays ont soumis 81 projets.

Lors de la remise des prix à Berlin la semaine dernière, Marc Muller a remporté la deuxième place de l'Airbus Challenge (phase d'innovation et d'intégration) avec son projet «FISHinSPACE» - larves de poisson zèbre pour étudier la physiologie des vertébrés dans l'espace. Il est récompensé par une campagne de financement participatif du projet, organisée par fundernation.eu.

Les larves de poisson zèbre sont un modèle idéal pour étudier la physiologie des vertébrés dans l'espace et pour ensuite transférer les résultats aux humains. Dans le projet «FISHinSPACE», le GIGA enverra une plate-forme pour l'observation microscopique de ces larves de zebrafish dans l'espace. Le dispositif d'observation automatique des larves individuelles est un système bon marché et très efficace pour l'étude d'un organisme vivant entier dans des conditions spatiales. Les principaux avantages de ce modèle sont l'optimisation de la vie humaine dans un environnement extrême et l'exploitation de l'environnement spatial pour la recherche de problèmes de santé communs.

Les avantages sont les suivants:
- les larves de poisson-zèbre sont parfaitement appropriées pour étudier la physiologie des vertébrés dans des conditions d'espace
- Exploiter l'environnement spatial en tant que proxy pour la recherche de problèmes de santé courants, tels que le vieillissement, l'ostéoporose ou les problèmes de circulation sanguine
- le marché du vol spatial bénéficiera du fait que la vie dans des environnements extrêmes deviendra plus facile
- L'industrie pharmaceutique bénéficiera d'une plateforme adaptable pour développer et tester de nouveaux médicaments

Félicitations à Marc et bonne chance pour la campagne de financement collectif dont nous reparlerons d'ici quelques mois.


Marc Muller - m.muller@uliege.be