GIGA-Consciousness

Interventions thérapeutiques chez les patients post-coma présentant des troubles prolongés de la conscience



Des chercheurs du COMA Science Group publient une revue mettant en lumière les possibilités thérapeutiques auprès de patients souffrant de troubles prolongés de la conscience et ce, des années après leur accident, dans le journal Lancet Neurology.

L

a prise en charge des patients souffrant de lésions cérébrales graves et de troubles prolongés de la conscience soulève des questions importantes, particulièrement en ce qui concerne leurs options thérapeutiques, considérées comme assez pauvres. Une nouvelle revue de la littérature publiée dans le journal scientifique Lancet Neurology, menée par des chercheurs du COMA Science Group du GIGA-Consciousness, vient remettre en question la raretés des possiblités de traitement pour ce type de patients. De nouvelles données cliniques et de neuroimagerie indiquent en effet que certains patients souffrant de troubles prolongés de la conscience pourraient bénéficier d'interventions thérapeutiques, même des années après leur accident.

La plupart des articles publiés à l’heure actuelle sur les interventions thérapeutiques visant à améliorer l'état de conscience et la récupération fonctionnelle des patients sont des rapports de cas et des études non-contrôlées, c’est pourquoi, leurs résultats doivent être considérés avec précautions. Cependant, ces dernières années des études contrôlées, randomisées et en double-aveugle, ont été réalisées, dont plusieurs par le Coma Science Group. Ces études évaluant notamment les effets de l’amantadine, un neurostimulant, ou les effets de techniques de neuromodulation, telle que la stimulation transcrânienne à courant continu, ont montré que, dans certains cas, des patients pouvaient démontrer de nouveaux signes de conscience même au stade chronique. Cependant, il faut rester prudent puisque ces améliorations restent limitées et que les traitements investigués doivent encore être optimisés.

Ces nouvelles approches thérapeutiques, qui allient des paramètres de stimulation optimisés, des médicaments alternatifs ou des stratégies de réhabilitation, doivent encore être testés et validés pour améliorer la prise en charge, la revalidation et la qualité de vie de ces patients.

« Cette revue nous montre qu’il faut réfuter le nihilisme thérapeutique pour les patients en état de conscience altérée, même des années après l’accident, conclut Aurore Thibaut, post-doctorante FNRS au GIGA-Consciousness. Cependant, il faut rester prudent et ne pas donner de faux espoirs aux proches de patients puisque les améliorations observées restent modérées. »

Source

Thibaut A, Schiff N, Giacino J, Laureys S, Gosseries O., Therapeutic interventions in patients with prolonged disorders of consciousness, Lancet Neurol. 2019 Apr 16. pii: S1474-4422(19)30031-6. doi: 10.1016/S1474-4422(19)30031-6. [Epub ahead of print] Review.

Partagez cette news