La mission des prestigieuses bourses ERC est de promouvoir une recherche de la plus haute qualité en Europe grâce à un financement compétitif et à un soutien à la recherche exploratoire axée sur la recherche dans tous les domaines, sur la base de l'excellence scientifique.

Thomas Marichal

Marichal1000

ERC-Starting Grant-projet ”IM-ID” - 1,5 million € (2019-2023)

Les mécanismes sous-tendant l'homéostasie pulmonaire sont d'une importance biologique fondamentale et ont des implications critiques pour la prévention des maladies à médiation immunitaire telles que l'asthme. Le Laboratoire d'Immunologie Cellulaire et Moléculaire a démontré que les macrophages interstitiels (MI) pulmonaires présentent un profil tolérogène et sont capables de prévenir et de limiter le développement de réponses immunitaires aberrantes contre les allergènes (comme dans l'asthme), soulignant ainsi leur rôle de régulateurs cruciaux de l'homéostasie pulmonaire. En outre, l'équipe de recherche a montré que les MI pouvaient se développer à partir de précurseurs de monocytes lors de l'exposition de l'hôte à l'ADN CpG non méthylé bactérien, ce qui se traduisait par une protection robuste contre l'asthme allergique. Cependant, à ce jour, le MI n'a été caractérisée que comme une population globale dans des études fonctionnelles, et on en sait peu sur les signaux instructifs, les facteurs de transcription spécifiques et les programmes de différenciation qui contribuent à déterminer leur identité et leur fonction. Dans ce projet, Thomas et son équipe définiront l'identité précise des MIs (organisation spatiale, hétérogénéité, signature moléculaire et facteurs de transcription spécifiques régissant leur différenciation et leur fonction), et étudieront comment l'identité des MIs est influencée par la niche locale pour maintenir l'homéostasie pulmonaire. Cette recherche améliorera la compréhension des mécanismes de base qui sous-tendent la régulation fine des MIs tolérogènes et fournira ainsi des bases solides pour de nouvelles approches ciblées pour la prévention des maladies respiratoires dans lesquelles les (dys)fonctions des MIs ont été impliquées.

Christina Schmidt

schmidtERC

 ERC-Starting Grant - Projet ”COGNAP” - 1,5 million € (2018-2023)

L'identification des facteurs associés à la variabilité interindividuelle du vieillissement cognitif représente un domaine de recherche prometteur. COGNAP prédit que la variabilité de la rythmicité circadienne, étant donnée sa forte implication dans les fonctions neuro-protectrices, contribue aux changements cognitifs liés à l'âge. Les rythmes circadiens façonnent l'organisation temporelle du sommeil et de l'éveil. Le vieillissement est associé à une fragmentation du cycle de veille-sommeil. L'incidence accrue de l'adoption d'une habitude de sieste avec l'âge représente une manifestation très visible de cette fragmentation. On fait l'hypothèse que la sieste chronique chez les personnes âgées reflète principalement une perturbation de l'organisation circadienne du cycle de veille-sommeil, associée à des performances cognitives moindres. On postule en outre qu'une ré-stabilisation de l'organisation circadienne du cycle de veille-sommeil par une intervention visant à supprimer les habitudes de sieste agira sur la cognition. Caractériser le lien entre le vieillissement cognitif et la répartition temporelle du sommeil et de l'éveil fera non seulement progresser notre connaissance sur l'implication des cycles de veille-sommeil sur la cognition humaine, mais est aussi opportun au niveau sociétal étant donné que le déclin cognitif et le mauvais sommeil représentent des facteurs déterminants pour la santé d'une population vieillissante.

Liesbet Geris

GerisERC

ERC-Consolidator Grant - Projet ”INSITE” - 2 Million € (2018-2023)

L'ingénierie tissulaire (IT) désigne la branche de la médecine qui vise à remplacer ou régénérer des tissus ou des organes fonctionnels à l'aide d'implants vivants artificiels. Alors que le domaine évolue vers des constructions IT plus complexes dotées de fonctionnalités sophistiquées, il existe un manque de dispositifs in vitro dédiés permettant de tester la réponse de la construction complexe dans son ensemble avant l'implantation. De plus, les connaissances accumulées dans les études mécanistes et empiriques in vitro et in vivo sont souvent sous-utilisées dans le développement de nouvelles constructions en raison d'un manque d'intégration de toutes les données dans une seule plate-forme in silico. Le projet INSITE vise à relever ces deux défis en développant une nouvelle configuration mésofluidique pour le test in vitro des constructions IT et en développant des modèles multi-échelles et multiphysiques spécifiques qui agrègent les données disponibles et les utilisent pour concevoir des constructions complexes. La combinaison de ces approches in silico et in vitro conduira à un système mésofluidique intégré riche en connaissances qui fournit un environnement in vitro variant in vivo. Le système imitera l'environnement in vivo présent aux stades précoces de la régénération osseuse, y compris le processus de vascularisation et la réponse immunitaire innée. Une preuve de concept sera délivrée pour les constructions complexes en IT pour les défauts osseux importants et les fractures infectées. Pour réaliser ce projet, Liesbet Geris peut s'appuyer sur ses antécédents et son vaste réseau dans les domaines de la médecine in silico et des IT squelettiques. En cas de succès, INSITE générera un passage du travail in vivo au travail in vitro et donc une transformation du pipeline de R&D classique. L'utilisation de ce système permettra un maximum de recherches in vitro pertinentes avant la phase in vivo, ce qui est hautement nécessaire dans le monde universitaire et l'industrie avec les contraintes éthiques (3R), financières et réglementaires croissantes.

 

Patrizio Lancellotti

LancellottiERC

ERC-Consolidator Grant - Projet ”PV-COAT” - 2 Million € (2015-2020)

Les prothèses valvulaires cardiaques sont actuellement parmi les appareils cardiovasculaires les plus utilisés. Pour conserver des propriétés biomécaniques optimales durables, les prothèses mécaniques à base de carbone, de composants métalliques et polymères nécessitent une anticoagulation permanente, ce qui conduit souvent à des réactions indésirables, à savoir des risques plus élevés de thromboembolie, d'hémorragie et d'hémolyse. Les progrès continus réalisés dans la conception de prothèses valvulaires cardiaques et dans les techniques d'implantation ont amélioré la durée de vie et la qualité de vie des patients qui reçoivent ces dispositifs. Dans un effort continu pour développer une prothèse de valvule cardiaque plus durable et biocompatible, les chercheurs ont utilisé diverses techniques pour déterminer l'adéquation de matériaux de valve donnés pour une application d'implant donnée. Au cours des dernières années, les progrès de la science des polymères ont donné naissance à de nouveaux moyens d’améliorer la biostabilité et l’hémocompatibilité des dispositifs cardiovasculaires artificiels. À ce jour, il n'existe aucune valve cardiaque prothétique mécanique revêtue de polymère. Le présent projet de recherche vise à améliorer l’hémocompatibilité et la performance in vivo à long terme des valvules cardiaques prothétiques mécaniques en réduisant la thrombose induite par contact grâce au revêtement de surface de la valve prothétique en polymère bioactif. Ces nouvelles valves cardiaques prothétiques enduites seront conçues pour une performance hémodynamique et une durabilité similaires à celles des matériaux non revêtus, combinées à une plus grande thromborésistance, à la fois in vitro et chez l'animal. Avec ces avancées prometteuses, les valves cardiaques prothétiques à revêtement de surface bioactif pourraient remplacer la génération précédente de valves prothétiques dans un avenir proche. La plus grande perspective du projet actuel ouvre la voie au développement d'un nouveau revêtement bioactif pour d'autres dispositifs ou matériaux cardiovasculaires implantables.

 

Partagez cette page