GIGA-Cancer

Découverte d'une molécule pouvant réguler la formation des vaisseaux lymphatiques



L’équipe du Professeur Agnès Noël (Directrice du GIGA-Cancer) a découvert une molécule capable de réguler la formation de vaisseaux lymphatiques dans les cancers. Cette découverte vient d’être publiée dans la prestigieuse revue Nature Communications.

Ce travail est le fruit d’une recherche initiée dans le cadre d’un projet européen coordonné par le Professeur Agnès Noël et impliquant le service de gynécologie du CHU de Liège (Professeur Frédéric Kridelka) et des collaborateurs finlandais et danois.

Les vaisseaux lymphatiques forment un réseau vasculaire parallèle aux vaisseaux sanguins. Le système lymphatique joue un rôle central dans toutes les réponses immunitaires. Dans les cancers, les vaisseaux lymphatiques offrent une voie d’accès aux cellules tumorales pour quitter la tumeur primaire et coloniser les ganglions lymphatiques.  La présence de cellules tumorales dans les ganglions lymphatiques est un facteur clé utilisé en clinique pour déterminer le pronostic vital et le plan de traitement à appliquer. Réguler leur fonction en les bloquant devrait donc permettre d’empêcher la formation de métastases ganglionnaires.

A l’inverse, une autre pathologie, appelée lymphoedème, est liée à un défaut de formation de vaisseaux lymphatiques.  Il s’agit de l’accumulation de liquide qui induit un gonflement tissulaire local ou le gonflement d’un membre. Ca peut être le cas, par exemple, après certains actes chirurgicaux qui endommagent les vaisseaux lymphatiques et induisent la formation d’un gros bras ou d’un gros membre inférieur. Dans ce cas, c’est la stimulation de vaisseaux lymphatiques qui serait bénéfique pour le patient.

La découverte d’un nouveau régulateur de la formation de vaisseaux lymphatiques offre ainsi de nouvelles perspectives pour bloquer ces vaisseaux et traiter les cancers, ou inversement pour les stimuler et traiter les lymphoedèmes. Cette avancée est importante puisqu’aucun traitement n’existe actuellement pour inhiber ou stimuler le système lymphatique.

Lien vers la publication sur Nature Communications

Reference

uPARAP/Endo180 receptor is a gatekeeper of VEGFR-2/VEGFR-3 heterodimerisation during pathological lymphangiogenesis

Nature Communicationsvolume 9, Article number: 5178 (2018)

 

vaisseaux

Les vaisseaux lymphatiques (en rouge) sont parallèles aux vaisseaux sanguins (en vert). Ils drainent les tissus, contribuent aux réponses immunitaires et favorisent la dispersion des cellules tumorales dans les ganglions lymphatiques et d’autres organes.

Partagez cette news