GIGA-Cancer

Découverte d’un élément clé dans la dissémination du cancer du pancréas – le TGFBI



Le cancer du pancréas est une des formes les plus mortelles de cancer, dont l’incidence ne cesse d’augmenter. Cette maladie passe souvent inaperçue lors de ses stades précoces et est généralement diagnostiquée à des stades avancés, lorsque le cancer s’est propagé à d’autres organes. Ces caractéristiques expliquent le très faible taux de survie à cette maladie dont la médiane de survie est de seulement 6 mois. En effet, le diagnostic tardif réduit significativement les possibilités de résection des tumeurs par chirurgie, qui reste le facteur pronostic le plus favorable pour ce cancer. Il est donc urgent de trouver de nouvelles stratégies et cibles thérapeutiques pour freiner l’évolution de ce cancer.

L

e cancer du pancréas est une des formes les plus mortelles de cancer, dont l’incidence ne cesse d’augmenter. Cette maladie passe souvent inaperçue lors de ses stades précoces et est généralement diagnostiquée à des stades avancés, lorsque le cancer s’est propagé à d’autres organes. Ces caractéristiques expliquent le très faible taux de survie à cette maladie dont la médiane de survie est de seulement 6 mois. En effet, le diagnostic tardif réduit significativement les possibilités de résection des tumeurs par chirurgie, qui reste le facteur pronostic le plus favorable pour ce cancer. Il est donc urgent de trouver de nouvelles stratégies et cibles thérapeutiques pour freiner l’évolution de ce cancer.

Depuis près de 10 ans, le LRM travaille sur l’identification de biomarqueurs impliqués dans différents cancers. C’est ainsi que la TGFBI (pour Transforming Growth Factor Beta-Induced) a été détectée comme surexprimée chez les patients atteints d’un cancer du pancréas. A ce jour, la fonction de cette protéine dans un contexte tumoral reste insuffisamment élucidée. Les travaux du LRM ont cependant permis de mettre en évidence un lien entre le TGFBI, la reprogrammation métabolique des cellules cancéreuses du pancréas et la capacité migratoire de ces cellules. L’importance pro-tumorigène et pro-métastatique de cette protéine dans le cancer du pancréas n’avait jamais été évoquée.

Brunella Costanza et Gilles Rademaker, travaillant sous la supervision d’Olivier Peulen, ont observé une corrélation significative entre l’expression du TGFBI dans les tumeurs du pancréas humain et la faible survie des patients. Les patients exprimant fortement le TGFBI auraient 2 fois plus de risque de décéder que les patients qui expriment peu le TGFBI. Ils ont également découvert que les cellules cancéreuses du pancréas qui exprimaient fortement le TGFBI présentaient un potentiel métastatique plus important que celles qui exprimaient peu cette protéine. Afin de comprendre le mécanisme par lequel le TGFBI contrôle le pouvoir migratoire et invasif des cellules du pancréas, les chercheurs ont analysé l’interaction qui pouvait exister entre le TGFBI et l’environnement des cellules cancéreuses. Ils ont pu démontrer que le TGFBI se liait à la fois aux protéines de la matrice extracellulaire et à celles de la membrane des cellules cancéreuses, suggérant un rôle de jonction entre ces deux éléments. L’équipe a ensuite tenté de comprendre comment la cellule cancéreuse réagissait à cette liaison au TGFBI. Il apparaît que le TGFBI reprogramme le métabolisme énergétique de la cellule en augmentant sa consommation de glucose.

Ces résultats ouvrent des perspectives thérapeutiques intéressantes car des tumeurs du pancréas expriment abondamment le TGFBI alors qu’elle est absente du tissu sain. En supprimant le TGFBI ou en empêchant sa liaison aux protéines de l’environnement cellulaire, il serait possible d’empêcher la reprogrammation métabolique des cellules cancéreuses et de réduire, voire d’empêcher, leur dissémination vers d’autres organes.

Source

Costanza, B. et al. Transforming growth factor beta-induced, an extracellular matrix interacting protein, enhances glycolysis and promotes pancreatic cancer cell migration. Int. J. Cancer. 66, 1 (2019). https://doi.org/10.1002/ijc.32247

 TGFBI

Mise en évidence du TGFBI (brun) dans (A) un pancréas sain et dans (B) une tumeur du pancréas. (C) Mise en évidence du TGFBI (rouge) et des protéines d’ancrage à la matrice extracellulaire (vert) dans des cellules cancéreuses du pancréas (PANC-1).

Partagez cette news