WIN2WAL

Nouveau projet Win2Wal pour le laboratoire de biomimétique moléculaire



Le projet GEPI4REE "Système de microflottation spécifique d’ions de terre rare pour le développement d’un procédé de récupération et de purification du Néodyme à partir de déchets électroniques" vient d'être financé par la région wallonne WIN²Wal 2021.

Les terres rares font partie des matières premières incontournables des dernières années. Dans la course à l’optimisation de la consommation énergétique, les aimants permanents à base de terres rares, sont devenus essentiels à la fabrication des moteurs électriques légers et compacts. Ils ont bouleversé la mobilité, en l’électrifiant et en la déclinant sous de nouvelles formes (voitures, vélos, trottinettes, etc). A l’heure actuelle, les premiers produits hors d’usage de la transition énergétique (voitures hybrides et électriques, trottinettes, etc) et numérique (smartphones, tablettes, etc) arrivent sur le marché des ressources secondaires. Les aimants permanents présents dans les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) ou les Véhicules Hors d’Usage (VHU), de formule générale Nd2Fe14B, sont présents en plus ou moins grandes quantités selon le type de produit : de 2g d’aimant Nd2Fe14B dans un smartphone à 1,2kg dans une voitures électrique. Le néodyme (Nd) est la terre rare principale présente, mais d’autres terres rares, comme le dysprosium, le praséodyme, etc., sont aussi utilisées.

L’objectif du projet est d’étudier la bioflottation comme alternative à l’extraction par solvant pour séparer et purifier le néodyme en solution (ions). Pour cela, le projet consistera a développer un collecteur biologique, à savoir un élément avec des propriétés surfactantes pouvant d'un côté reconnaitre et se lier spécifiquement à l'ion néodyme et de l'autre s'accrocher aux bulles d'air formées dans la chambre de flottation.

 

Contact

Patricia Lassaux

Partagez cette news